L’ensemble (3)

Mots en consonne « solaire »

En kabyle, les NN commencent normalement en a__, i__, u__ pour le masculin, et en t__ pour le féminin. L’intrusion d’emprunts arabes, avec des CC « solaires », ne doit pas nous éloigner des règles propres à notre grammaire, qui ne contient aucune loi en rapport avec une marée ou un astre quelconque.
La liste ci-dessous (à compléter) contient quelques mots en « solaire » (en général des mots de type arabe), à écrire normalement, sans doubler la CC DM.
CDNRS
cmmadvanifruzsllum
citadakumndaragsiman
cddadrbndamarffsaddat
cibduhnferzoqosuqo
carukaduxanurrifslla
cixdin1nilruhsdaqo
cumdivannmararajslqo
cukula2dmmarnubarsasosangaqo
ciadodnubnijarhmasif
candunitnaqousrhbasivan
cidrianqorrbyskor
ctuadurtnqomarabugsanug
cidtandrznfsridoasahuqo
crrdqlnamusrudoasieqoa
cdddll   
cfaiadah   
camdqos   
crab    
cmata    
SZLT
suszalamit2luzin2trbia
saddatzuxlbsatebia
siqozetrlakultbrna
siman2zdvalasuqotavil
seaiazhoulcotffah
soifazhorlûfantlva
sobianzhoirluztuba
souraznadlimtnfxa
sourzitlubiantnfcic
sohrazbllafeatezima
simrazrriealba 
sixdtazin  
saea   
La règle est donc : sauf exception, la CC DM dite « solaire » ne se double pas, même si elle est comprimée en prononciation.
__________
1. peut-on faire une exception (religieuse ?) et écrire ddin ?
2. emprunts français à la sauce arabe
=======================

Liaisons et éclipses

La liaison
Quand le NN en position arbib débute par une VV résidente, la liaison se fait :
– en v pour a et u : tarya n’aman, uccn Ikcm yr ‘ulli
– en j pour i : tamurt Yzrn ‘idoan

Cas particuliers

– le a d’appel fait sa liaison en j quelle que soit la VV DM du mot suivant: a izm, a uccn, a aryaz [ajizm ajuccn ajaryaz]
ak, as, aq, avn, avnt, asn, asnt… et leurs dérivés (akt, ast, asto, avntn…) placés après le VB sont introduits par une liaison en j : Ifka asnt, Nwi avn, Itou aq [ifkajasnt, nwijavn, itoujaq].
L’éclipse
1- Les voyelles
Dans l’oral, surtout en lecture rapide, la VV FM peut être éclipsée par la VV DM du mot suivant.
En rime l’éclipse sert à économiser un temps dans le vers : asmakkn Nqil Tfra ur Tfri ara (pour asmi akkn…)
La VV n’est pas éclipsable
– si elle constitue seule le mot : d va i Izoran (i, bien que situé dans la trajectoire va-Izoran, n’est pas éclipsé),
–si elle est dans une position de dominance (uzu, usu, ifri, imqi, tala)
Après qf, am : le greffon u de l’arbib n’est parfois pas prononcé : ad Tamndo amcic f uksum, am uqocic am umqar [f ksum, am mqar]. On ne supprime pas le greffon dans l’écrit.
2- Les consonnes
tasarbt n est éclipsable (d tuffirt) en écriture devant :
   – les NN masculins de type arabe en l__ (tamurt lhif)
   – les NN masculins kabyles singuliers en u__ (tamurt umaziq)
   – les NN masculins kabyles pluriels en i__ (tamurt imaziqn).
Elle n’est pas éclipsable en écriture devant les NN féminins en t__ : mmis n tmurt (et non mmis tmurt)
En rime
En poésie, on peut rencontrer des liaisons en d, et même en l :
    – as Iniq (pour ajouter un temps on prononce parfois [ad as Iniq])
    – is Innan ([id as Innan])
Comme la forme ci-dessus n’a pas d’assise grammaticale, la liaison se fait un peu n’importe comment : parfois en l au lieu de d (a Nshsab Nrnnu, di’ass i a Ntaryu [il a Ntaryu]).
====================

iciddan, les conjoncteurs

En langue kabyle l’action est située dans plusieurs dimensions : espace temps et espace géographique, circonstance, ordre dans le temps, condition… Les conjoncteurs sont des outils de contexte indispensables à la phrase, dans laquelle ils servent de pivots.
Si la plupart des conjoncteurs ne sont pas déclinables, certains sont des semi-NN ou semi-VB (kifkif, dffir, nniy…), ou carrément des NN (adda, aflla, aswas, tama…).

Voici, pêle-mêle, quelques mots utilisés comme conjoncteurs (liste incomplète) :

assaskkaassuasaswaszikqoblskudtura  
idollillinailindisllilindisllidolli1ureadqoblahobuho 
maalamaulamaimr3amarmiacimi   
si mi2simi2mlmiarmiasmiuamauala   
ainumiimiivumiaiqrviqruanayjalkull 
qastifmniifavidtilifihlmadoinzzho  
andasaniansimanianvaam    
suaddasufllanniyddavtamadffir(s)datddav  
kifkifbzzafadtasdrusuyarmazaldqosavufantif 
squryrdisiisarqf  
jakanjakansanihoahoabuhouhoucahomulac
urauralaualaurginureadsivahaca  
daq(n)diq-(n)ziq(n)nqniqannaqihqoasridackumaca
__________
1. et non sldidolli
2. Ne pas confondre simi : de plus en plus, et si mi [symi], depuis que…
3. imr : le terme « lukan » doit être mis au rebut
=====================