vis sin, le « second »

Dans la phrase, le NN et le VB peuvent être en position de :
– libre (d auqam) ou dépendance (d arbib)
– « principal » (d azwar) ou « second » (d vis sin)
Le « second » (NN ou VB) prolonge l’action (ou l’état) du principal : Co Tsusmdo, aqjul acbhan.
Le second suit le principal en conjugaison :
– genre et nombre pour le NN
– genre, nombre et temps (futur ou ussid) pour le VB.

Le second de nom

Dans la suite « amcic abrkan« , amcic est le principal et abrkan le second. Le « second » n’est jamais à la forme arbib même quand le principal l’est : Ixbcii umcic abrkan. On ne peut pas dire « Ixbcii umcic ubrkan« , ça prendrait un tout autre sens.
–Dans « Ixbcii umcic ik abrkan« , abrkan est le second de amcic1.
Mais dans « amcic d abrkan« , abrkan n’est pas second. Il est second dans l’expression « Iuqal-d s ‘udm abrkan« .
Le mot « acbhan » est dans une position de « second » dans l’expression « Nsnz aqjul acbhan » (nous avons vendu l’âne blanc).

 

 Equivalences 
état libre second VB arbib
amcic d abrkan amcic abrkan amcic Brrikn
aval d azoidan aval azoidan aval Zoidn
Holkq lholak d afuhan Holkq lholak afuhan Holkq lholak Ifuhn

 

– La position « second » n’a rien à voir avec la position « arbib« . Bien au contraire : un NN « second » n’est jamais arbib, ni par l’effet du VB ni par une quelconque tasarbt.
– Ne pas confondre non plus le « second » (amcic abrkan) avec le VB arbib correspondant (amcic Brrikn).
Dans la phrase « Illa umoqran d umzoian« , le complément du VB Illa est « umqoran« . Le mot « umzoian » est certes arbib lui aussi, mais c’est parce qu’il est sous l’effet de tasarbt d, et non par une quelconque relation avec le VB Illa. En effet, si on enlève le VB, la forme de « umzoian » restera inchangée (amqoran d umzoian, kull va Iqoar « akka ii Ihova »). Même chose pour « Idda uzyzav d uqouran« . Dans les 2 exemples donc, umzoian et uqouran ne sont pas en position de second.

 

Analyse de la phrase  : Tsavl-d tmqart tacibant tamacahout
      Tsavl : VB au passé (bi-complément)
      -d : particule d’orientation
      tmqart : premier complément du VB (arbib)
      tacibant : vis sin (second), qui suit tmqart
      tamacahout : deuxième complément du VB (toujours à l’état libre).
Noter que sur les 3 NN consécutifs ci-dessus, seul le premier complément du VB est à l’état de dépendance (arbib).
___________
1. Les seconds de nom : azwaq asdtaf amqoran aqouran avzzlan aqobaili ahraimi… izirdi (pour dire rusé) sont des noms à part entière. Et non des VB ou, comme en français, des « adjectifs ».

================

Le second de verbe

Dans les suites « Ddm Tavido » et « Xllso assa Tavido askka« , le 2ème VB Tavido prolonge l’action du premier. Il est dans une position de « second ».
Les règles :
Le VB « principal », pour introduire un « second », doit être à la forme affirmative.
Le VB « second » ne peut être conjugué au passé. Ce serait un non-sens.
Le « second » vient toujours après le « principal ». Il ne peut pas le précéder dans la phrase.
Le « second » est démuni de la particule « ad« , étant entendu qu’il est introduit par celle du principal.
La conjugaison du « second » se fait à la manière des VB au passé : le conjugueur se place après le VB (v Ibqan Iavit, et non v Iqan at Iavi)
La forme « second » peut se rencontrer dans les répliques en mode subjonctif : ! lxir Naf it ako. Cette tournure laisse supposer que le VB principal est situé dans la phrase à laquelle on réplique, celle qui est dite par l’interlocuteur. Il est utile de faire précéder le second du signe « … » (points de suspension) pour indiquer qu’il y a position de second et que la phrase en question est un appendice de la phrase précédente, celle à laquelle on réplique :
– ! ak Ifk Rbbi lixr.
– … Ifk akt ula d kco.
Equivalences
mode normal mode « second »
Ddm, Avi Ddm Tavido
Taddam, Tavi Taddam Ttavido
Kkat, Tru Kkat Ttrudo
Co lqout ik, Susm Co lqout ik Tsusmdo
vin Ibqan ad Iuzur ad Iirqoiqo v Ibqan ad Iuzur Iirqoiqo
vin Ibqan Eli at i-d Iarv v Ibqan Eli Iarv it i-d
vin Izren ad Iqllt v Izren Iqllt
Tavi Tarra Tavi Ttarrado

 

Ne pas confondre   
NN arbib
vient après
tasarbt
sksu s ujazido
toujours à l’état de dépendance
NN arbib
vient après
VB à la 3ème pers.
Imzl ujazido
NN arbib
vient après
nombre
snat tmura
NN arbib
vient après
semi-VB conjugués
andat uqocic
NN arbib
vient après
semi-NN non conj.
ddav ubrid
NN arbib
vient après
montreurs…
ata ubrid
VB arbib
vient après
NN, conjugueurs, nombres…
ain Idoran
état de dépendance
second de NN
vient après
le NN
amqar aciban
toujours à l’état libre
2 ème compl. de VB
vient après
le 1er complément de VB
Icca umcic aqrda
second de VB
vient après
le VB
Xdm Tavido
toujours à l’affirmative