La relation

La relation s’exprime la plupart du temps en u1  (au/tau, bu/m, at/sut) :
ulaxrt aulxir, auasif at’Asif, at taddart. Au féminin « tau » peut se défaire du « u » : urmdoan/tarmdoant, ublqoasm/tablqoasmt
bu tira (le scribe, l’écrivain), at lisr (les bons vivants)
m timmi, sut Vrtiran, ou ult (comme dans ultma) : Tasedit ult Eli pour dire Tasedit n Eli.

Les noms de lieux

L’orthographe du nom de lieu doit tenir compte de son origine et de sa signification. Les lieux ont une personnalité, et l’étymologie est essentielle car la toponymie, qui n’est jamais le fruit du hasard, constitue un trésor pour la recherche, la langue, l’histoire. Le toponyme doit être expliqué avant que son orthographe soit validée.
Quelques toponymes2
Aqobu Taqorbuzt At Emran Adkkar Amcras Buendas Tiqilt
At Mhmud Aqbalu Ihsnavn Avqoas Iezzouyn Iclladon At Ziki
At Eisi Tala n’Unan Icrridon At Ksila4 Taevint Ifnain Akfadu
At Fravsn Timzorit Azaqar Amalu Iezzunn Smqun Ivaqourn
At Imeuc Iqil n Uzoru Tansavt At Mlikc Aefir Sdduqo Bubhoir
Tiqoubaein Taymunt Tavrirt5 Tiqza6 Iqzr Tiniri Buqollal

Les habitants7

Rappel : la particule de relation (bu, at…) prend une majuscule pour les toponymes (At Mlikc), mais pas pour les noms d’habitants (at Mlikc).
La relation nom de lieu/habitant doit autant que possible transparaître dans l’orthographe.

 

Relation-appartenance3
aeisiv taeisivt at Eisi sut Eisi
aemran taemrant at Emran sut Emran
afransiv tafransivt8 at Fransa sut Fransa
aiiratn taiiratnt at ‘Iratn sut’Iratn
ajaniv tajanivt at Jani sut Jani
anifi tanifit at nif sut nif
auasif tauasift at’Asif sut’Asif
audris taudrist at Udris sut Udris
aulxir taulxirt at lxir sut lxir
avadoi tavadoit ivadoiin tivadoiin
avaqour tavaqour ivaqourn tivaqourin
uqoasi taqoasit at Qoasi sut Soasi
_______________
1. L’usage consonnise la particule u en la faisant précéder de la VV a, sauf
– dans les mots longs : ublqoasm
– quand la CC DM, non comprimée, est suivie d’une VV : ubizar, uvinnat
2. Il ne s’agit bien sûr pas d’orthographe définitive mais de simples propositions
3. On dit aussi pour les habitants « mmis, jllis » : mmis n taddart, jllis n tmurt
4 : At Uksil, At Ksiln, Iksiln ?
5 : écrire taurirt si on considère que le mot est basé sur Urar ?
6 : et non Tiqzza, la CC n’est pas doublée au singulier (taqzut)
7 L’orthographe dans le tableau n’est pas sûre, tant que les racines des mots ne sont pas officiellement définies.
8 et non tafransist. Ceci pour les habitants, pour les objets on pourra utiliser afransi/tafransit/ifransiin/tifransiin.